Crédit immobilier

Crédit immobilier

Une fois que l’on décide de se lancer dans un projet d’acquisition ou de construction de logement, la première question qui doit se poser est le financement.

A moins d’en disposer les moyens financiers nécessaires, recourir à un financement extérieur est souvent requis pour mettre sur pied ce genre de projet.

Crédit immobilier banque

Financer son projet immobilier

Dans 99 % des cas, les projets d’acquisition ou de construction immobilière sont financés par des aides et subventions.

Les nouvelles constructions ne sont pas les seules concernées par ces aides financières, les travaux de rénovation telle l’isolation peuvent également en bénéficier. Différents organismes et entités proposent ces aides à la construction ou à la rénovation de la maison, entre autres les mutuelles, les banques, les établissements de crédit, l’ANAH, les entités publiques locales, régionales ou nationales comme les conseils généraux, les collectivités locales et même l’Etat.

Ces entités financent une partie ou l’intégralité des travaux sous certaines conditions. Parmi les conditions les plus souvent demandées en soumettant son dossier figure le fait que le logement à isoler soit utilisé à titre de résidence principale.

Certaines aides financières fixent également des plafonds de ressources. L’établissement d’un plan de financement est une étape importante dans la vie d’un projet d’isolation. C’est la condition même pour avancer dans ce dernier. Pour pouvoir constituer le plan de financement, il faut recenser tous les types de prêts et d’aides auxquels l’on peut prétendre.

Les aides et prêts

La première catégorie d’aides vers laquelle il faut se tourner pour faire vivre son projet immobilier est les aides de l’Etat. Ce dernier, voulant à tout favoriser l’accession à la propriété, propose différents types d’aides financières. Parmi elles figurent la maison à 15€ par jour, le prêt à taux zéro et les crédits d’impôts en faveur du développement durable.

Les aides au logement ne sont pas l’apanage exclusif des constructions neuves. Les travaux dans l’existant peuvent également prétendre à ce genre de financement, notamment quand les travaux en question entrent dans le cadre du développement durable et de l’économie d’énergies. Entre autres aides destinées aux travaux de rénovation, l’on cite le Compte Epargne Logement et le prêt conventionné. Il faut savoir par ailleurs que certains prêts tels le prêt 1% logement et le PTZ peuvent être couplés avec d’autres financements de la banque ou des établissements de crédit.

D’autres, quant à eux, ouvrent droit à l’APL ou Aide Personnalisée au Logement. Tel est le cas du Prêt à l’Ascension Sociale ou du Prêt Conventionné. Avant d’opter pour un prêt quelconque ou d’envoyer son dossier de soumission à une aide en particulier, comparer les offres est indispensable. Dans cet angle, il ne faut pas seulement se contenter de faire une comparaison du TEG, il est nécessaire de considérer l’ensemble des frais qui seront prélevés une fois le prêt accordé.

Dans le cas de travaux relatifs à l’isolation, prétendre à des prêts spécialisés est recommandé dans la mesure où les banques et organismes de prêts ne proposent pas tous les mêmes prestations. Il peut y avoir de gros décalages dans leurs offres. Aussi, se tourner vers les prêts spécialisés est une excellente idée pour ce genre de travaux. Il peut s’agir de prêts portant sur les énergies renouvelables, de prêts destinés à la rénovation ou d’éco-prêts pour les bâtiments de type BBC, entre autres.

Faites vous accompagner dans votre projet de crédit !

Lors de votre achat d’un bien immobilier votre apport personnel sera important, et vous permettra de faire baisser les traites. Faites aussi le point sur votre taux d’endettement. N’hésitez pas à entrer en contact avec des professionnels qui sauront vous accompagner au mieux dans votre projet.

Pour en savoir plus…